Nedjma de Kateb Yacine

Nedjma de Kateb Yacine: À la recherche de la Marianne Algérienne

Le roman Nedjma relate les tribulations de quatre jeunes hommes algériens obnubilés et fascinés par une femme algérienne et « méditerranéenne » (Kateb 78) à la beauté indomptable, née d’une mère française mystérieuse. Cette femme, Nedjma, aurait été inspirée par la propre cousine de Kateb, mariée à un autre (Boussaha 262). Écrite en français mais « profondément arabe, […] Nedjma porte témoignage d’un peuple » (Nedjma, notes des éditeurs, 5-6). Publié au début de la révolution, l’auteur fait le lien avec les évènements considérés comme la genèse du mouvement indépendantiste (Morgan 17) : les manifestations de mai 1945 en Algérie au cours desquelles la répression du pouvoir colonial français fut violente. Nous reviendrons sur cet épisode de l’Histoire de l’Algérie française au cours de l’analyse de Nedjma afin de mieux comprendre comment ce contexte interagit avec les histoires plurielles en jeu. Kateb lui-même est intimement lié aux drames et passions qu’il narre : « Il a souffert pour sa mère devenue folle à la suite de son arrestation et torture par les forces de la répression colonial » (Boussaha 262).

Corpus:

  • Kateb, Yacine, Nedjma, Paris : éditions du Seuil, 1956.